Les dirigeants locaux et régionaux clôturent le Sommet mondial avec la Déclaration de Rabat

Les dirigeants locaux et régionaux clôturent le Sommet mondial avec la Déclaration de Rabat

 Le Sommet mondial des Dirigeants locaux et régionaux, 4e Congrès de CGLU a culminé aujourd’hui à Rabat avec  l’annonce  de  la  nouvelle  Présidence de CGLU, la plus grande  organisation  de  maires et de gouvernements locaux et régionaux du monde. Pendant trois jours, plus de 3000 participants de 125 pays, se sont réunis sur le thème « Imaginer la Société, construire la démocratie »

 

Kadir Topbaş, Maire d’Istanbul (Turquie) a  été  réélu Président de l’organisation.

Les Co-présidents élus sont :

  •  Augusto Barrera, Maire de Quito (Equateur),
  •  Anne Hidalgo, Première adjointe au Maire de Paris (France)
  •  Chen Jianhua, Maire de Guangzhou (Chine),
  •  Alain Juppé, Président de l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE), Maire de Bordeaux (France),
  •  Ilsur Metshin, Maire de Kazan (Fédération Russe)
  •  Jacqueline Moustache Belle, Présidente de l’Association des Districts de Victoria (Seychelles), Maire de Victoria

Fathallah Oualalou, Maire de Rabat (Maroc) a été élu trésorier de CGLU.

Berry Vrbanovic, Président Emérite de la Fédération Canadienne des Municipalités (FCM), Conseiller municipal de Kitchener, a été nommé Trésorier adjoint.

Neuf Vice-présidents représentant toutes les régions du monde ont aussi été élus.  L’assemblée générale de CGLU a accueilli favorablement la création d’une nouvelle section des Régions qui sera dirigée par l’ORU-FOGAR.

A l’ouverture du Conseil Mondial, Kadir Topbaş a chaleureusement remercié Fathallah Oualalou, Maire de Rabat et les autorités marocaines pour leur accueil remarquable ainsi que la Section africaine de CGLU, CGLUA et les membres du Conseil Pan Africain. Il a ensuite rendu hommage  aux autorités locales et régionales qui deviennent à présent membres à part entière de ce mouvement. Une mention spéciale a été également  faite aux représentants de l'Organisation des Nations Unies (ONU Habitat, ONU Femmes, UNICEF, UNESCO, OIT, PNUD et beaucoup d'autres), Banque mondiale, la Commission européenne, l’Alliance des villes, les organisations de gouvernements locaux ainsi que les partenaires du secteur  privé qui ont participé à ce Sommet.
 

La Déclaration de Rabat

La Déclaration reconnaît la nécessité d’apporter des changements, d’innover, d’atteindre des sociétés plus justes en renforçant la gouvernance du bas vers le haut, sous le leadership des gouvernements locaux et régionaux inclusifs. Elle souligne le rôle des gouvernements infranationaux en tant que moteurs et acteurs du développement et de la promotion du dialogue comme facilitateur de paix.

Parmi les conclusions du Congrès, la diversité est célébrée et un appel à l’égalité et à l’inclusion est lancé, incluant la culture et l’emploi décent comme éléments essentiels de sociétés durables et résilientes.

La Déclaration se fonde sur les leçons tirées de 100 ans d’expérience.  Nombre de changements ont eu lieu lors de ce centenaire et pourtant, les principales questions qui concernent les autorités locales et régionales, le niveau de gouvernement le plus proche des citoyens, restent les mêmes.

La prestation universelle de services, qui inclut les catégories les plus vulnérables des sociétés, devra rester parmi nos priorités et a été incluse dans le document adopté par ce Congrès.

Ce Congrès lance un appel pour une vaste compréhension de l’urbanisation, qui comble la division entre urbain et rural, inclut la cohésion et définit une approche fondée sur la solidarité et la coopération au-delà des frontières politiques et administratives.  

Rendre nos communautés résilientes et aborder les inévitables processus d’urbanisation de façon efficace impliqueront un renforcement du rôle des autorités locales et régionales dans les processus politiques internationaux, en particulier dans les processus de l’ONU qui concerneront nos communautés à l’échelle de la planète.

Enfin, la Déclaration prend note des aspirations des autorités locales et régionales en vue de la prochaine Conférence Habitat III, au cours de laquelle un nouveau statut pour les autorités locales et régionales devrait être défini dans le cadre de l’Agenda Habitat.

Afin de garantir un large processus d’appropriation, la Déclaration a été communiquée aux membres avant le Congrès. Le texte complet a été distribué et amendé par les membres.
 

Le 5ème Congrès de CGLU se tiendra à Bogota en 2016

La ville de Bogotá a été désignée pour être la ville hôte du Sommet mondial des Dirigeants locaux et régionaux, 5e Congrès de CGLU qui se tiendra en 2016.

Lisez ici la déclaration finale de Rabat

Nouvelles